Meilleur Junior l’an passé en Clio R3T Trophy France, Romain Di Fante a confirmé son statut de prétendant au titre en s’adaptant rapidement à Nouvelle Clio Rally pour la mener à la victoire lors du premier rendez-vous du Clio Trophy France. Le Niçois s’est imposé sur les routes du Rallye Mont-Blanc Morzine et prend les rênes d’une saison qui s’annonce extrêmement disputée à tous les niveaux !

Dès vendredi matin, le coup d’envoi de la nouvelle formule du Clio Trophy France, spécialement dédié à Nouvelle Clio Rally, est donné autour de Morzine avec trente-sept exemplaires de la nouvelle version sportive de l’un des modèles les plus emblématiques de Renault.

Quentin Ribaud frappe le premier en signant le premier temps de référence, mais Romain Di Fante réplique dès le secteur chronométré suivant pour s’emparer des commandes. Une fois en tête, le Niçois se montre intouchable en portant son avance de 2’’7 à 24’’2 à la fin d’une première étape dont il remporte cinq scratches, dont quatre consécutifs.

Samedi, le leader poursuit sur sa lancée en dominant les deux premières des trois spéciales de la matinée. Fort d’un matelas de 33’’2 avant l’ultime boucle, le dauphin de Boris Carminati l’an passé s’offre même le luxe de gérer avant de parachever son succès en prenant un maximum de points bonus dans la Power Stage Jean Ragnotti en fin d’épreuve.

En parallèle, la lutte pour le podium s’anime crescendo. Quentin Ribaud s’accroche à la deuxième position jusqu’à l’ES4, à l’issue de laquelle il s’incline face à Romain Fostier et Rémi Jouines. Ses espoirs s’envolent définitivement en raison d’une crevaison dans l’ES5, au moment même où Rémi Jouines en profite pour s’installer définitivement au deuxième rang.

Dès lors, l’attention bascule sur la bataille pour la troisième place. Régulier aux avant-postes, Romain Fostier doit composer avec les retours d’Antoine Massé, pénalisé de dix secondes pour départ anticipé dans l’ES1, et de Guillaume Canivenq, co-auteur du meilleur temps de l’ES6 avec Damien Mattei. L’écart entre les trois hommes s’élève à 8’’7 après les deux premiers tests du samedi, mais Romain Fostier réagit l’après-midi pour maintenir ses poursuivants à distance.

Déjà vainqueur l’an dernier avec Renault au Mont-Blanc, Romain Di Fante s’impose donc pour la deuxième année consécutive à Morzine avec 42’’6 d’avance sur Rémi Jouines, auteur d’un seul scratch dans l’ES11. Romain Fostier complète le podium 14’’6 plus loin tout en devançant Guillaume Canivenq, passé devant Antoine Massé dans l’ES9.

Derrière, Victor Cartier pense avoir fait le nécessaire pour finir sixième et deuxième Junior en signant le temps de référence dans l’avant-dernière spéciale, mais Brandon Maïsano – qui avait établi le meilleur chrono deux tests plus tôt – lui ravit finalement ces honneurs pour trois secondes dans la Power Stage. Sacré l’an dernier au volant de Clio R3T, Boris Carminati termine au huitième rang devant Julien Baziret et Ismaël Vuistiner fermaient le top dix.

Leader de bout en bout chez les Gentlemen, Thierry Monnet l’emporte avec 1’36’’0 d’avance sur Frédéric Perrard et plus de trois minutes sur Dominique Patenotte.

Disputée sur la spéciale la plus longue de la deuxième étape, la Power Stage Jean Ragnotti a tourné à l’avantage de Romain Di Fante, qui empochait cinq points bonus. Antoine Massé et Brandon Maïsano en inscrivaient respectivement quatre et trois tandis que Guillaume Canivenq et Romain Fostier s’emparaient des dernières unités en jeu.

Du côté des équipes, Naudon Rallye Service prend les commandes devant Chazel Technologie Course et Europe Location tandis que le Garage De Sousa s’empare de la tête du Challenge Réseau Renault après la manche d’ouverture du calendrier.

Romain Di Fante lance donc sa saison avec un score parfait, mais la première édition du Clio Trophy France s’annonce d’ores et déjà extrêmement ouverte et disputée. Au-delà des écarts extrêmement serrés sur chaque spéciale, sept pilotes différents ont signé au moins un temps scratch. Avec un top dix à l’arrivée de cette première épreuve se tenant en moins de 8/10e au kilomètre et la fiabilité irréprochable de Nouvelle Clio Rally vue sur les routes du Mont-Blanc, tous ces protagonistes pourront faire valoir leurs chances et offrir un spectacle incroyable lors du prochain rendez-vous au Rallye Cœur de France (25-27 septembre).

Romain Di Fante : « Cette deuxième victoire en deux ans me fait extrêmement plaisir comme le Mont-Blanc est un rallye que j’affectionne beaucoup pour sa beauté, son cadre et l’ambiance qui y règne. Nous abordions cette campagne un peu exceptionnelle avec une philosophie un peu différente des autres saisons, notamment en nous montrant plus prudents. Cette année, je ne vise que la première place chez les Juniors. Nous avons attaqué jusqu’à la cinquième spéciale et la crevaison de Quentin Ribaud, qui était notre principal concurrent jusqu’ici. À partir de ce moment, je ne me suis pas vraiment concentré sur mes poursuivants, mais je prenais tellement de plaisir que les temps étaient là. Cette nouvelle Clio est très bien née, elle donne confiance et elle procure vraiment un plaisir de dingue ! C’était également fabuleux de marquer le maximum de points avec le meilleur temps dans la Power Stage, car ce n’était pas du tout l’objectif au départ. Ce premier rendez-vous est donc de bon augure pour la suite et j’ai déjà hâte d’être au Cœur de France ! »

Rallye Mont-Blanc Morzine – Clio Trophy France
1. Romain Di Fante - Jules Escartefigue (J) 1h53’36’’5
2. Rémi Jouines - Arnaud Maheo +42’’6
3. Romain Fostier - Ophélie Abchiche +57’’2
4. Guillaume Canivenq - Bastien Dumas +1’03’’5
5. Antoine Massé - Gwenola Marie +1’05’’5
6. Brandon Maïsano - Pierre Pebeyre (J) +1’20’’2
7. Victor Cartier - Marine Maye (J) +1’23’’2
8. Boris Carminati - Maxime Biegalke +1’51’’1
9. Julien Baziret - Thomas Chauffray +2’02’’1
10. Ismael Vuistiner - Florine Krummer +2’09’’7
11. Cedric Noe - Alex Vignolle +2’49’’5
12. Dorian Nicolas - Guillaume Mercoiret +3’20’’3
13. Benjamin Stirling - Florence Wehrey (J) +3’27’’1
14. Jonathan Grande - Sandrine Guirado (J) +4’38’’3
15. Ange-Marie Damerval - Gilles Cler (J) +4’53’’7
16. Sébastien Rambaud - Aurelien Frejefond (J) +6’03’’4
17. Maxime Braesch - Andre Loick (J) +6’15’’2
18. Thierry Monnet - Quentin Saxemard (G) +6’44’’8
19. David Erard - Sarah Junod (J) +7’10’’8
20. Frédéric Perrard - Francois Gilbert (G) +8’20’’8
21. Maxime Delhommeau - Valentin Goutel +8’48’’8
22. Dominique Patenotte - Nicolas Jeudy (G) +10’21’’4
23. Boris Ruffa - Raphael Ruffa +12’16’’2
24. Maude Studer - Amélie Pierron (F) +13’53’’4
25. Ghjuvanni Rossi - Baptiste Volpei (J) +14’03’’5
26. Christophe Nosjean - Victor Joly +14’40’’1
27. Alain Aguillon - Sonny Postel (G) +21’17’’9
28. Mathias De Sousa - Marie Corbineau +3h55’08’’1
Ab. Jean Jouines - Mathieu Favreau (J)
Ab. Quentin Ribaud - Melissa Ascensio (J)
Ab. Damien Mattei - Romain Garel (J)
Ab. Kévin Bessi - Albert Rougemaille (J)
Ab. Alexis Frontier - Jeremy Gulino
Ab. Loïc Mattei - Dominique Corvi
Ab. Anthony Fotia – Didier Sirugue (J)
Ab. Emilien Sanlaville - Amaury Sanlaville (J)
Ab. Maxime Gibaud - Thibault Glasson-Blanchet (J)

Classement Pilotes - Classement Teams - Challenge Réseau Renault

share